lente maturation

lente maturation
lente maturation

vendredi 9 juin 2017

Au fil du temps




 Le fil marin se débobine.
Au fil du temps le fil s'étend.
Il se moque bien de ta bobine
Oh! Fille du temps.

Tant va le fil à l'eau 
Qu'à la fin il se rince
Et ressort pimpant prêt à rompre.
Le fil s'attend
Il s'y attend le fil Satan.

Perdre le fil c'est pas marrant.
Au fil du temps le fil s'entend.



mardi 30 mai 2017

En attendant l'orage

Matrice d'êtres


 En attendant l'orage,
Des êtres inquiets s'étonnent du silence 
Qui envahit les pierres,
Leurs museaux frémissent, 
Leurs mandibules caquettent,
Leurs poils hérissés communiquent.
On se moque des rares impassibles.
On les traite d'insouciants, d'incomplets.
Ils ne ripostent pas, ils pensent.
Et pourtant l'air est lourd, 
Les nuages sont chargés.
ça va claquer!

Avant l'orage
La diversité des vivants surprend.
Sur terre il y a beaucoup de créatures
Il y en plus que ce dont on a vraiment besoin.
Cette pléthore de formes , de gabarits
De consistances, d'aspects, d'appendices
Epoustoufle, ébahit
Même avant l'orage.
Les stoïques, les impassibles, les calmes
Ne s'en soucient pas.
Ils voient loin!



des aspects du vivant

mercredi 3 mai 2017

Instants Tannés




   Nos vies: pages du temps, parchemins égarés
Recueils désordonnés, instants tannés.


 Nous ne faisons que danser sur le fil du temps,
Funambules précaires qui visons la lumière.
Nous glissons sur le bord du monde.
On l'effleure, il nous gratte, nous estropie.
Nous glissons sur le bord du monde.

mercredi 26 avril 2017

La Forficule







Forficule, perce-oreille compagne de mes jeux, 
Je ne te rencontre plus guère. 
Tu nous effrayais avec tes pinces en tenaille à l'arrière.
Car la nuit, dans nombre de récits légendaires,
Tu pénétrais  les oreilles des petits endormis.
Lucifuge, arpenteuse de ténèbres,
Ombrophage, nous te découvrions dans les dessous du monde
Retournant des écorces, scrutant les anfractuosités. 

A vous aussi , amis de mon enfance:
Lézards, orvets, perce-oreilles, gendarmes cherche-midi,
Mantes religieuse que nous attachions à un fil,
Criquets, sauterelles, grenouilles, salamandres,
Petits poissons du Cher, pêchés à la caserelle,
Que je gardais dans des seilles,
Je rend hommage.



vendredi 24 mars 2017

Les géodésiques vont disparaître



Des bruits courent, des murmures vagabonds,
Des propriétés géométriques de l’espace
Sont en passe de devenir obsolètes.
Les géodésiques vont bientôt disparaître.

L’arpenteur de chemins, le poseur de jalons,
Le roi de l’alignement, le pilleur de cadastre
Ebahi, ahuri va devoir rendre son niveau à bulles.


Ou devenir un vaillant reliquaire.
Dans ses châsses les outils périmés :
Fils à plomb, équerres, niveaux, règles
Précieusement conservés seront périodiquement
Montrés lors de brillantes ostentations.

Nous allons devoir nous coltiner de nouveaux modes de vivre,
De déplacements, d’alimentation, de reproduction.
Sans instruments de mesure
Nous énoncerons le fil des jours aux prises avec le réel.

mercredi 8 mars 2017

Signes, mots, griffures

Voilà l'ail-cou du jour


Lisse tes plumes rares
Affûte tes crayons noirs
Crie dans la brume du soir!

Force ton bras silencieux
A couvrir le papier malicieux
De signes irrévérencieux
De mots forts et précieux
Qui te serviront de phare!

La main soupire lorsqu'elle tremble à la vue d'un oison égaré aux abords de la mare où les petits ne naîtront plus. Les conditions ne sont plus favorables. C'est cuit!


La bamboula c'est pour tout de suite. Il y a du vacarme en bas, ça s'agite dans les gouffres, les peurs sauvages gagnent les hauteurs. Les colibris font marche arrière. Attention à l'atterrissage.


Pas de répit pour les ahuris. Pas de pitié pour les idiots, les ignares, les méchants. Au coin les nuls, les insignifiants, les courbés, les lâches. Nous irons tous pisser dans les agrumes.

mercredi 1 mars 2017

Le phare du bout du monde

Ils suivent trébuchent et tombent
Le phare n'éclaire pas

Il se montre.

C'est un amer nocturne.

Il manifeste sa présence
Il ne guide pas mais appelle mon intelligence.
Le phare est permanent il dure.
Il tient par son poids contre vents et déferlantes.

Les cloportes  qui n'ont pas de phare
Ce sont des bêtes de l'obscurité!



Le phare du Bout du Monde a été reconstruit Grâce à André Bronner. Il a été rallumé en 2008.
Il rassure les marins qui s'aventurent dans ces eaux australes, tourmentées et froides.
N'éteignons pas les phares, sous prétextes de méthodes insidieuses et électroniques.
 Ne nous abandonnons pas aveuglément aux sirènes technologiques homogénéisantes qui affaiblissent nos facultés de discernement et nous plongent en léthargie universelle.

Le Phare du bout du monde